< page précédente


LOUIS CHARRON

Louis, Jean, Marie Charron naquit le 23 mars 1891 à Martigné-Ferchaud  (Ille-et-Vilaine), décédé en juillet 1946.
Après un enseignement secondaire/Bachelier /A –philosophie-ensuite étudiant ecclésiastique, il est reçu à la faculté de Nancy le 29 juin 1922 et est diplômé comme pharmacien.
Pas de descendance.
Dépendant de la classe de recrutement 1912, numéro Matricule 315, il fut mobilisé dès les premiers jours au sein du 47ème Régiment  d’Infanterie stationné à St Lo-Caserne Bellevue.

« Il se présentera, porteur du présent titre, à la gare de Martigné-Ferchaud le quatrième jour de la mobilisation avant huit heures et sera tenu de prendre le train qui lui sera indiqué par le chef de gare.

Il descendra du train à la gare de St Lo, et se mettra aussitôt à la disposition du poste de police qui le fera diriger sur la Caserne Bellevue ».
Pharmacien, il tiendra officine au Theil-sur-Huisne (Orne-Basse Normandie).

img006
Jean Marie Charron
img007
Madame veuve Charron, mère de Louis
Née Valentine Constance Denis
sœur aînée d’ Aurélie Augustine Denis

 

img008
Louis Charron   47ème Régiment d’infanterie

Louis Charron : 10ème Corps d’Armée,20ème  division,40ème brigade.

47ème Régiment d’Infanterie sera cité à l’ordre  du Régiment le 25 octobre 1916 .
Le Colonel  Bühler commandant le 47ème Régiment d’Infanterie cite à l’ordre du Régiment Monsieur Louis Charron, soldat musicien de C.H.R-numéro matricule 3630.
Motif de la citation: « au front depuis le début de la campagne a pris part à tous les combats ou le Régiment a  été engagé: Guise, la Marne, Reims, Arras (1914), offensive de l’Artois (9 mai 1915), le Labyrinthe offensive de Champagne (septembre 1916). Sur les différentes parties du front où il a tenu les tranchées en Artois en Argonne et en Picardie, a toujours accompli consciencieusement sa rude et glorieuse tâche sans forfanterie mais sans défaillance » .
De même, le 47ème  régiment d’infanterie est cité à l’ordre.
Le Colonel Bühler, Commandant le 47ème régiment d’infanterie, certifie que le soldat musicien Charron Louis, était présent au régiment, aux affaires de mai 1917, septembre-octobre 1917, juillet-août 1918.

- Ordre du n° 255 du 10ième corps d’armée du 31 mai 1917 
« Sous les ordres de son chef, le Colonel Bühler, grâce aux habiles dispositions prises, à une énergie tenace, au courage et à l’ardeur de ses unités, a su faire tomber, après huit jours de combats opiniâtres, une organisation ennemie importante et formidablement établie ».

-Ordre n° 990  de la II Armée du 22 novembre 1917.
« Occupant un secteur contre lequel l’ennemi porte tous ses efforts depuis notre attaque du 20 août 1917, a su, sous les ordres du Colonel Bühler, grâce à sa résistance acharnée et à la vigueur de ses contre-attaques, briser, les 9 septembre, 2 et 6 octobre 1917, les offensives acharnées de l’ennemi et maintenir intégralement ses positions ».

- Ordre de la V Armée.
« Superbe régiment qui, sous le commandement du Colonel Bühler, blessé, puis le Colonel Zopff, a brisé, le 15 juillet 1918, au sud de la Marne, les puissantes attaques de l’ennemi, puis, pendant trois semaines, a talonné les allemands de la Marne à l’Ardre et de l’Ardre à la Vesle.

Après avoir jeté de vive force une tête de pont sur la rive droite de la Marne, s’y est cramponné sans que ni les bombardements intenses, ni les attaques d’infanterie ni les difficultés de ravitaillement, aient pu ébranlé un seul instant sa farouche volonté de tenir et de progresser. Toujours à l’avant-garde en Marne et Vesle, a précipité le recul de l’ennemi, lui arrachant à maintes reprises des prisonniers et un important matériel ».

- Décision du G.Q.G. n° 22516 du 15 septembre 1918.
Par ordre n° 124 « F « le droit au port de la Fourragère aux couleurs du ruban de la Croix de Guerre est accordé au 47ième régiment d’infanterie ».

Registre Matricule  1911

Vitré 1er Vol .1R2105

Nom- Charron
Prénoms- Louis Jean Marie
                                 Numéro Matricule  315

Né le 23 mars 1891 à Martigné-Ferchaud canton de Retiers, département d’Ille et Vilaine, résidant à Martigné-Ferchaud, canton de Retiers,département d’Ille et Vilaine, profession d’étudiant ecclésiastique, fils de feu Jean Marie et de Denis Valentine, domicilié à Martigné-Ferchaud de Retiers, département d’Ille et Vilaine.

Décision du Conseil de Révision.

Classé dans la 1ère partie de la liste de 1912.

Détails des services et mutations diverses.

Inscrit sous le n° 28 de la liste dans le Canton de Retiers.
Brevet d’aptitude militaire en 1912.

Incorporé à compter  du 8 octobre1912 au 47ème  Régiment d’Infanterie.
Arrivé au corps le dit jour immatriculé sous le N° 3440 soldat de 1ère classe le 1er décembre 1913. (Caserne de la Brétoise-St Malo-Ille et Vilaine).
Part aux armées le 6 août 1914.

Renvoyé sur le dépôt démobilisation de Rennes l919.
CBC « accordé »
Démobilisé le 22 août 1919 , se retire à Martigné-Ferchaud.
Affecté au 136, Régt d’infanterie 1er juin 1921.
Promu pharmacien aide Major de réserve par décret du 28 septembre 1923.
Affecté service de santé du 10ème Corps d’ambulance chirurgicale de CA N° 210 Reims.
Promu pharmacien aide Major de 1ère classe de réserve par décret en date du 28 mai 1927 rang du 18 mars 1927, JO du 12 juin 1927.

Campagnes

Aux Armées du 28.8.1914 au 16.8.1919
Réserve du 17.8.1919 au 23.8.1919

Contre l’Allemagne du 2 août 1919 au 22 août 1919
Cité à l’ordre du Régiment le 29.9.1919 N° 698. « Brancardier d’élite s’est distingué partout par sa bravoure et son dévouement dans la période du 15 juillet au 13 août, le 9 septembre et les jours suivant dans la relève des blessés et des morts du Régiment sous les bombardements les plus violents ».
Croix de guerre 2 étoiles de bronze.

Blessures – Actions d’éclat

Cité à l’ordre du Régiment N° 520 du 2 octobre 1916.
« Au front depuis le début des hostilités, a pris part à tous les combats où le Régiment a été engagé: Guise, la Marne, Reims, Arras (1914) offensive de l’Artois (9 mai 1915), le Labyrinthe, offensive de Champagne (septembre 1915), offensive de la Somme (septembre 1916) sur les différentes parties du front où il a tenu les tranchées en Artois, en Argonne et en Picardie a toujours accompli consciencieusement sa rude et glorieuse tache sans forfanterie mais sans défaillance ».
Décoration :Croix de guerre avec étoile de bronze.

Signalement

Cheveux
Yeux
Front
- inclinaison
- hauteur
- largeur
Nez
- dos
- base
- hauteur
- saillie
Visage
Taille
Degré d’instruction

châtains
verdâtres

vertical
moyen
moyen

busqué
abaissé
moyen
moyen
osseux
1 mètre 69
3

Corps d’affectation     

Armée Active

47 Régiment d’Infanterie   3440

Disponibilité et réserve de l’année active

136 Régiment d’Infanterie  27721

Localité successives habitées

21.2.30    Le Theil. Alençon

img009

img010

img011
Louis Charron  3ème rang - 5ème à partir de la gauche

< page précédente